Choose Your Dreams
Accueil > summer > Quelle est la meilleure façon d’animer une formation pour adultes ?

Quelle est la meilleure façon d’animer une formation pour adultes ?

Hélène Lanternier, adjointe au maire en charge des affaires scolaires à Quéven (Morbihan), a commandé une formation à la société Colori. Objectif : permettre aux deux animatrices du centre de loisirs, Marion Le Tiec et Élodie Poitevin, d’animer ensuite leurs premiers ateliers au centre en toute autonomie.

Après les visioconférences, c’était la première formation en présentiel. Pour le moment c’est expérimental, mais cela pourrait intéresser ensuite les écoles maternelles.

Les ateliers prennent la forme d’activités de découverte du code et de la technologie, pour les enfants âgés de 3 à 8 ans, sans écran. Pour Sabine Quievreux, formatrice au sein du réseau Colori : Le numérique, le code et plus globalement la technologie, s’appuient sur des concepts logiques et des langages totalement indépendants de l’écran. Le code fait partie des langages qu’il convient d’acquérir afin que ces enfants soient capables d’agir efficacement dans les environnements de demain.

L’enfant s’initie de manière créative, ludique et sensorielle, sans écran

Les bases de la programmation se travaillent grâce à des activités de découpage, de coloriage, de motricité et de dessin. L’enfant acquiert une culture générale sur la technologie et développe son esprit critique vis-à-vis du numérique.

Paradoxalement, il faut préparer les enfants à ce tout technologique mais il faut éviter de les exposer aux écrans qui altèrent leur capacité de concentration. Les langages proposés par la méthode Colori, totalement indépendants de l’écran, s’appuient sur des concepts que les plus jeunes peuvent saisir.

Un apprentissage précoce favorise une meilleure compréhension de ces sujets à l’âge adulte.

Apprendre dans une démarche bienveillante

Les enfants comprennent vite qu’un robot se dirige avec des ordres précis. Sur le long terme, les enfants savent très rapidement ce qu’est un humanoïde, un algorithme. Les enfants ont droit à l’erreur car ils travaillent librement, souligner Sabine Quievreux.